Psoas et mal de dos

  • MOBILITÉ
  • 21 Octobre 2018
  • Aucun commentaire

Eprouvez vous de temps à autre des douleurs lombaires ? Si oui, il est très probable que vous ayez besoin de prendre soin de votre Psoas, ce muscle invisible à l’œil nu et méconnu du grand public, mais dont le rôle est on ne peut plus vital. Généralement, il suffit de suivre un guide sur l’automassage de cet organe pour être soulagé, psoas et mal de dos étant souvent intimement liés.

 

 

Qu’est-ce que le psoas ?

 

Méconnu du grand public, le psoas est pourtant l’un des muscles les plus importants de notre organisme. Mais s’il est si souvent ignoré, c’est parce qu’il n’est pas visible à l’œil nu. De même, il est impossible de l’atteindre par nos mains pour le masser et la plupart des exercices de gym que nous faisons sont sans effet sur lui.

 

Ce qui est paradoxal pour cet organe important si méconnu, c’est qu’il est un gros muscle logé dans une zone délicate de l’organisme humain. En partant du bas vers le haut, il débute du haut du fémur ou de la hanche, traverse en profondeur l’abdomen pour se fixer solidement sur les cinq vertèbres lombaires au niveau du diaphragme. De par cette ramification dans le tronc de l’homme, il relie les parties inférieures et supérieures du corps.

 

 

Rôle du psoas dans l’organisme

 

Au plan physique

Trait d’union entre le buste et les jambes, le psoas joue un rôle de premier plan dans notre locomotion. Sans lui, il nous serait possible de nous tenir droit ou de nous déplacer convenablement. En effet, c’est lui qui permet de mouvoir la hanche et de soulever la cuisse pour marcher.

 

Le psoas joue de ce fait un rôle capital dans la fonction de motricité tant sur notre équilibre physique que sur notre flexibilité.

D’autant qu’il s’agit de relier deux jambes au reste du corps, il est évident que nous sommes pourvus de deux muscles psoas dont un de chaque côté. De même, il est nécessairement assez grand pour soulever les jambes et nous permettre de marcher sans nous désosser.

 

 

Au plan psychique et émotionnel

Parfois appelé muscle vital ou muscle de l’âme, est aussi relié au diaphragme, siège d’où l’on ressent les émotions, notamment la peur. De facto, il est le réceptacle des phobies auxquelles nous faisons face devant les situations de la vie ainsi que du stress auquel nous sommes quotidiennement confrontés.

 

Il est donc évident que ce muscle est particulièrement sollicité dans nos sociétés actuelles marquées par un style de vie effréné et caractérisé par l’exigence de la performance dans tous les domaines.

Au fil du temps, toutes les pressions et charges émotionnelles que nous subissons s’accumulent dans le psoas et provoquent des problèmes de santé physique et émotionnelle pouvant déboucher sur de graves maladies chroniques.

 

 

Psoas et mal de dos

Avec toutes les sollicitations dont il l’objet, il n’est pas étonnant que le psoas soit responsable des lombalgies, ces maux de dos plus ou moins sérieux. La peur, la position assise que nous imposent nombre d’activités professionnelles, la pratique de certains sports et l’alimentation déséquilibrée conduisent à la crispation de ce muscle et, par conséquent, au mal de dos.

 

Plus particulièrement, ceux qui passent de longues heures assis, par exemple, devant l’ordinateur ou à l’occasion des trajets en voiture, finissent par raidir ce muscle, ce qui provoque immanquablement les maux de dos. Nous voyons également des personnes d’un certain âge marcher courbées. Cette situation est la conséquence d’activités sportives, professionnelles ou de mauvaises habitudes qui ont fini par contracter ce muscle important. Une fois contracté et rétréci, le psoas finit par tirer les vertèbres vers l’avant, ce qui oblige le patient à adopter une posture cambrée. C’est le cas de la plupart de ces personnes âgées que vous voyez marcher courbées.

 

Considérant tous ces facteurs et notre mode de vie actuel, il est donc évident qu’il existe une corrélation entre psoas et mal de dos. Autrement dit, psoas et mal de dos sont des compagnons intimement associés. Mais l’impact d’un psoas mal en point ne provoque pas que les problèmes lombaires et sciatiques. De par sa localisation juste derrière les intestins, il irrite aussi ces derniers lorsqu’il est enflammé.

 

 

Automassage du psoas

Bien que très fréquents, les problèmes de psoas et mal de dos ne nécessitent pas de solutions compliquées. Etant donné que les douleurs lombaires proviennent du raidissement du psoas, il suffit de l’étirer pour qu’il retrouve sa longueur normale et ainsi en finir avec le blocage vertébral ou l’inflammation lombaire.

 

Grâce à l’automassage, vous pouvez en effet parvenir à rallonger cet organe et retrouver votre équilibre physique et votre bien-être. Mais comment réaliser l’automassage sur un muscle aussi inaccessible que le psoas ? 

 

  • Placez une balle sur le nombril. Décalez la balle de 2 centimètres vers la droite et de 1 centimètre vers le bas.
  • Couchez-vous ensuite sur le ventre avec la balle placée au même endroit.
  • Inspirez maintenant lentement et profondement 4 à 6 fois.
  • Avec la même respiration, décollez la jambe droite du sol 4 à 6 fois.

Faites la même chose à gauche.

 

L’automassage du psoas consiste en l’étirement de cet organe à travers des exercices dont certaines variantes peuvent nécessiter l’utilisation d’accessoires comme les cannes de massage. Ces exercices peuvent se faire à genoux, en position allongée ou debout.

 

En tout état de cause, le massage du psoas se fait avec douceur et de manière progressive. Ainsi, vous n’aurez pas à brusquer ce muscle sensible et facilement irritable. Ainsi, vous pouvez programmer des séances de courte durée soit quelques secondes par session, puis augmenter progressivement le temps consacré aux exercices.

 

En somme, il convient de veiller à assurer l’entretien de votre psoas via des exercices physiques requis et de manière régulière assez régulière pour combattre le rétrécissement de ce muscle méconnu mais dont le rôle est inévitable pour une bonne motricité humaine.

 

Une chose est sûre, Roule sur la Forme ne cesse de s’éclore à travers des vidéos afin de vous faciliter la tâche quant à l’entretien du psoas. 

 

Vous retrouverez dans le programme Roule sur la Forme différentes séances d'étirement, de renforcement et d'automassage vous permettant de prendre soin de ce muscle.

 

Cet article vous a plu ou vous a été utile ? N'hésitez pas à le partager. Merci ! laugh

 

 

Pour avoir plus d'informations et trouver l'entrainement qu'il vous faut :

► Découvrir les entrainements sportifs : les Programmes

Me contacter par mail : [email protected]

 


MISE EN GARDE : Il est important de consulter votre médecin ou un spécialiste de la santé avant d'entreprendre ou de reprendre une activité physique. Si vous avez des problèmes médicaux, la consultation est obligatoire. Vous devez vous assurer que vous ne présentez aucune contre-indication liée à la pratique de ce type d’exercices. 

ROULE SUR LA FORME & PROGRAMME 66 se dégagent de toute responsabilité pour les blessures et dégâts matériels consécutifs à la pratique des exercices décrits dans tous les supports de ROULE SUR LA FORME ou du PROGRAMME 66.